Accueil
 
Ce site n'est plus mis systématiquement à jour depuis janvier 2020. Pour voir les informations les plus récentes sur les additions en Suisse, nous vous recommandons les sites Faits et Chiffres et le Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM).
Usage de substances multiples
» Prévalence

Evolution au cours du temps

SourcesEtude de Maffli et Notari (2009) sur les données de l'Enquête suisse sur la santé (ESS) de 1997 à 2007; données de l'Enquête suisse sur la santé (ESS) 2012.

L'Enquête suisse sur la santé (ESS) constitue la principale source d'informations permettant d'estimer l'évolution de la prévalence de la consommation de substances psychoactives en Suisse sur un long terme. Les résultats de cette enquête concernant l'utilisation de substances illicites doivent toutefois être interprétés avec précaution car les personnes concernées par l'usage de telles substances se trouvent souvent dans une situation précarisée ou marginalisée et peuvent être de ce fait difficiles à atteindre par téléphone. De plus, lorsqu'elles sont atteintes, les personnes concernées peuvent avoir des réticences à dévoiler un comportement illégal et stigmatisé.

Dans le cadre d'une étude sur les données de l'ESS entre 1997 à 2007, Maffli et Notari (2009) ont étudié l'évolution des combinaisons de substances les plus fréquentes dans la population Suisse de 15 ans et plus, en tenant compte d'un seuil d'usage problématique propre à chaque substance (voir légende sous le tableau ci-dessous). La même analyse a été reconduite pour la dernière vague de l'ESS, permettant ainsi d'étendre la comparaison à 2012.

Selon les résultats de l'ESS, une diminution de la prévalence de l'usage de substances multiples peut être généralement observée entre 1997 et 2012 (voir tableau ci-dessous: ESS - Combinaisons les plus courantes d'usage problématique de substances multiples dans la population suisse âgée de 15 ans (1997-2012)). Les combinaisons de substances les plus courantes dans la population Suisse comprennent toutes le tabac et n'impliquent souvent que deux types de substances: tabac et alcool (1.4%), tabac et hypnotiques/tranquillisants (1.1%) tabac et cannabis (0.7%) et tabac, alcool et cannabis (0.2%). Il faut relever qu'une définition plus restrictive de l'usage problématique de cannabis en 2012 biaise la comparabilité de ces données avec les années précédentes. A l'exception de la consommation conjointe de tabac et d'hypnotiques/tranquillisants, les hommes étaient proportionnellement plus nombreux à déclarer un usage de substances multiples que les femmes.

ESS - Combinaisons les plus courantes d'usage problématique* de substances multiples dans la population suisse âgée de 15 ans (1997-2012)

TotalHommesFemmes
199720022007201219972002200720121997200220072012
%%%%%%%%%%%%
Tabac + alcool2.32.01.51.43.22.71.91.81.51.31.11.0
Tabac + hypno./tranquillisants1.10.90.91.11.00.60.70.71.31.21.01.5
Tabac + cannabis2.12.11.80.72.93.12.51.1(1.3)(1.1)(1.1)0.3
Tabac + alcool + cannabis0.30.40.30.20.50.60.5(0.2)0.20.20.2(0.1)
Alcool + hypno./tranquillisants(0.2)0.20.20.2----(0.3)(0.2)0.30.3
Alcool + cannabis-(0.1)(0.1)n.a.-(0.1)(0.2)n.a.---n.a.
Tabac + cannabis + cocaïne(0.1)-(0.1)(0.1)(0.2)-(0.1)(0.2)----
Tabac + alcool + hypno./tranquillisants(0.1)(0.1)(0.1)(0.1)-(0.1)-----(0.1)
Autres combinaisons(0.2)0.20.20.2(0.2)(0.2)0.40.4-(0.1)-0.1
n (pondéré)12'63218'51317'48020'5726'0548'7938'47510'0706'5789'7219'00510'502
Notes:Traduction du tableau original en Allemand.
* L'usage problématique a été défini comme suit:
alcool: > 40 g (hommes)/ 20 g (femmes) par jour ou au moins une intoxication alcoolique aiguë (aussi appelé binge drinking) par semaine (8+ / 6+ verres standard),
tabac: utilisation quotidienne ;
hypnotiques / tranquillisants: usage quotidien ou plusieurs fois par semaine d'hypnotiques ou tranquillisants dans les 7 derniers jours;
cannabis: utilisation actuelle (1997-2007); usage hebdomadaire (2012)
opiacés et cocaïne: utilisation actuelle(1997-2007); usage au cours des 12 derniers mois (2012)
Pour n < 30 les valeurs sont indiquées entre parenthèses, pour n < 10 aucune valeur indiquée.
n.a. = données non disponibles.
Source:Maffli & Notari (2009), p. 96; Notari, Le Mével et al. (2014), p. 304
top

 

www.substitution.ch