Accueil
 
Ce site n'est plus mis systématiquement à jour depuis janvier 2020. Pour voir les informations les plus récentes sur les additions en Suisse, nous vous recommandons les sites Faits et Chiffres et le Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM).
Cocaïne
» Caractéristiques du marché et régulations

Prix & pureté

SourcesOffice fédéral de la police (fedpol; communication personnelle) concernant les estimations du prix de la cocaïne et Société suisse de médecine légale (SSML) pour la pureté moyenne de la cocaïne; Centre d'information sur les drogues (Drogeninformationszentrum; DIZ) pour les analyses du contenu des prélèvements faits dans le cadre d'analyses de produits (drug checking); Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) pour l'estimation des prix et de la pureté en Europe.

Il n'existe pas de données représentatives pour la situation des consommateurs concernant le prix de la cocaïne ou concernant sa pureté.

En ce qui concerne la pureté de la cocaïne, la SSML publie annuellement une synthèse des résultats des analyses faites par les laboratoires forensiques sur les saisies effectuées dans le cadre d'infractions à la LStup. Selon ces données, il semble que la pureté de la cocaïne (cocaïne base), indépendamment de la quantité examinée, a diminué depuis 2003, avec la valeur la plus basse en 2011 (Tableau). Depuis, la pureté a nettement augmenté. Il ne peut pas être exclu cependant que les variations observées au cours des années résultent de changements au niveau du marché ou d'autres facteurs. De manière générale, on peut affirmer que la pureté était plus élevée lorsque les quantités saisies étaient grandes. Concernant les saisies de plus petites quantités, qui représentent le mieux le marché de rue, le degré de pureté moyen de la cocaïne s'élevait en 2016 à 63% pour les quantités inférieures à un gramme et à 58% pour les quantités entre un et dix grammes. Quant à l'évolution à long terme, le taux moyen de cocaïne contenu dans ces petites quantités saisies est passé entre 2003 et 2009 d'environ 50% à environ 30% pour rester à ce niveau jusqu'en 2011. Depuis, on peut observer une nette hausse du taux de cocaïne jusqu'à environ 60%, ce qui est supérieur au niveau de 2003 ([[figure]]). Selon les données récoltées par le DIZ dans le cadre des analyses de produits (drug checking), la pureté de la cocaïne semble avoir baissé entre 2007 et 2009 puis augmenté nettement jusqu'en 2017 suivi par une situation stable entre 2017 et 2018 (Rapport 2018). Il faut rappeler qu'il s'agit ici d'analyses de prélèvements qui ont été amenés par des personnes intéressées. Il devrait s'agir d'une clientèle spécifique qui consomme principalement des drogues dites récréationnelles. Par ailleurs, on ne peut exclure que des dealers ont également fait tester leurs substances. Il faut également signaler que le nombre de prélèvements analysés était relativement faible certaines années et que ces analyses étaient concentrées sur la région zurichoise.

Au niveau de l'Union européenne (UE), les données basées sur des méthodes de récolte de données similaires à celles de la Suisse (avec des restrictions comparables) indiquent que le prix de la cocaïne a légèrement diminué entre 2006 et 2016, tandis que la pureté a augmenté continuellement après une brève phase de diminution. (OEDT, 2018, p. 26). Des comparaisons avec la situation actuelle en Suisse sont relativement complexes, le prix de même que la teneur de la cocaïne semblent être légèrement plus élevés en Suisse.

La fedpol rassemble chaque année auprès des corps de polices cantonales et municipales une statistique synthétisée concernant les prix maximum et minimum payés en moyenne par gramme de cocaïne. Il s'agit cependant de souligner que la récolte de données varie selon les régions et les prix ne sont pas ajustés en fonction de la pureté de la substance. Elles constituent donc seulement une indication du prix moyen pour un gramme de cocaïne. Selon les données de la fedpol, le prix moyen pour un gramme de cocaïne se situait en 2013 entre 77 et 114 francs (minimum: 60 francs, maximum: 150 francs). Le prix moyen a très peu changé entre 2006 et 2013, même si on peut constater une augmentation du prix minimum (Figure). Il semble cependant que le prix moyen pour un gramme de cocaïne a diminué entre 1996 et 2006, bien que les données concernant cette période d'observation soient incomplètes. Il n'existe plus de données depuis 2014 en raison de difficultés liées à la récolte de données.

top

 

www.substitution.ch