Accueil
 
Ce site n'est plus mis systématiquement à jour depuis janvier 2020. Pour voir les informations les plus récentes sur les additions en Suisse, nous vous recommandons les sites Faits et Chiffres et le Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM).
Cocaïne
» Prévalence

Comparaisons avec les pays voisins

Situation actuelle

Selon les estimations faites par l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), la cocaïne occuperait le deuxième rang de la drogue illicite la plus utilisée parmi la population adulte de l'Union européenne, après le cannabis (OEDT, 2019). En effet, de manière générale, ce sont plutôt dans les pays de l'Europe du Sud et de l'Ouest que l'on observe parmi les jeunes et jeunes adultes (15-34 ans) les prévalences d'usage de cocaïne les plus élevées, comme en Espagne, en France, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Irlande ou au Danemark. En observant les données les plus récentes disponibles pour la Suisse et les pays l'entourant, on constate une situation relativement comparable. En Suisse, la proportion d'usagers de cocaïne au cours des 12 derniers mois parmi les 15-64 ans s'élevait selon les chiffres de l'étude CoRolAR de 2016 à 0.8%. Selon les chiffres publiés par l'OEDT, parmi les 15-64 ans, cette prévalence s'élevait à 0.6% en Allemagne (2015), à 1.6% en France (2017), à 1.2% en Italie (2017) et à 0.4% en Autriche (2015). 

En Suisse ainsi que dans tous les pays voisins, on observe que les hommes sont proportionnellement plus nombreux que les femmes à avoir fait usage de cocaïne au cours des 12 derniers mois.

Parmi les jeunes et jeunes adultes âgés entre 15 et 34 ans, on observe en Suisse avec 1.7% une prévalence à 12 mois d'usage de cocaïne plus basse qu'en France (3.2%) et qu'en italie (1.7%), mais plus élevée qu'en Allemagne (1.2%) et qu'en Autriche (0.4%) (cf. figure: CoRolAR & OEDT - Usage de cocaïne au cours des 12 derniers mois parmi les 15-34 ans, comparaison avec les pays voisins et la moyenne européenne (données les plus actuelles)). La différence entre les hommes et les femmes déjà constatée dans la population âgée de 15 à 64 ans se retrouve également dans la population plus jeune dans quasi tous les pays concernés.

CoRolAR & OEDT - Usage de cocaïne au cours des 12 derniers mois parmi les 15-34 ans, comparaison avec les pays voisins et la moyenne européenne (données les plus actuelles)

Notes:CoRolAR = Continuous Rolling Survey on Addictive Behaviours and Related Risks, OEDT = Observatoire européen des drogues et des toxicomanies.
Entre parenthèses, année pour laquelle les dernières données sont disponibles.
France: France d'outre-mer y compris.
Source:Bulletin statistique OEDT; propres calculs réalisés sur les données CoRolAR

Evolution et tendances

Pour comparer l'évolution de l'usage de cocaïne en Suisse à celle des pays nous entourant, le seul indicateur disponible est la prévalence à vie parmi les jeunes et jeunes adultes. En observant la prévalence à vie d'usage de cocaïne dans ce groupe de population, on constate qu'elle a augmenté dans la plupart de ces pays. Ainsi, en Allemagne parmi les personnes âgées de 18 à 34 ans, on constate une hausse entre les années 2000 et 2015, passant de 4.0% à 5.4% (voir figure ci-dessous: ESS & OEDT - Prévalence à vie de l'usage de cocaïne parmi les jeunes et jeunes adultes, comparaison avec les pays voisins). En France, chez les 15-34 ans, on observe également une augmentation de la prévalence à vie, passant de 1.9% en 2000 à 7.9% en 2017. En Autriche, elle a légèrement augmenté de 2.8% à 3.1% entre 2004 et 2015. En Italie, la prévalence à vie était relativement stable entre 2004 et 2014 (environ 7.5%), en 2017, par contre, un recul a été observé (6.4%). En Suisse pour finir, on observe selon les données de l'ESS également une augmentation quasi continue de la prévalence à vie de l'usage de cocaïne chez les 15-39 ans (1992: 2.7%, 2012: 5.4%).

En conclusion, il semble que, contrairement à l'héroïne dont l'usage est plutôt stable, la cocaïne continue à exercer un certain attrait sur les jeunes et jeunes adultes en Suisse et dans les pays limitrophes.  

ESS & OEDT - Prévalence à vie de l'usage de cocaïne parmi les jeunes et jeunes adultes, comparaison avec les pays voisins

Notes:ESS: Enquête suisse sur la santé; OEDT: Observatoire européen sur les drogues et les toxicomanies.
Groupes d'âges concernés: France, Italie, Autriche: 15-34 ans; Suisse: 15-39 ans; Allemagne: 18-34 ans.
France: France d'outre-mer y compris.
*Italie: selon l'OEDT, les données de 2014 concernant l'Italie ne sont pas directement comparables avec celles des années précédentes du fait de modifications du flux de données à l'échelon national.
Source:Notari, Le Mével et al. (2014); Bulletin Statistique de l'OEDT
top

 

www.substitution.ch