Accueil
 
Ce site n'est plus mis systématiquement à jour depuis janvier 2020. Pour voir les informations les plus récentes sur les additions en Suisse, nous vous recommandons les sites Faits et Chiffres et le Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM).
Cocaïne
» Prévalence

Usage auprès des jeunes

Les études HBSC et ESPAD renseignent sur l'évolution de l'usage de cocaïne des jeunes en Suisse. L'étude ESPAD comprend aussi des données sur l'usage de crack destiné à être fumé.

Selon les résultats de la dernière enquête HBSC de 2018, la proportion d'élèves de 15 ans affirmant avoir fait usage de cocaïne au moins une fois au cours de leur vie était 2.0% pour les garçons ainsi que les filles (voir tableau ci-dessous: HBSC - Prévalence à vie de l'usage de cocaïne chez les jeunes de 15 ans, par sexe (1986-2018)). On constate que la prévalence à vie de l'usage de cocaïne oscille entre 2% et 3% pour les filles de 15 ans et entre 1% et 2% chez les garçons du même âge depuis 1986. Cependant, en raison du faible nombre de cas, d'éventuelles différences entre les années d'enquêtes doivent être interprétées avec précaution.

HBSC - Prévalence à vie de l'usage de cocaïne chez les jeunes de 15 ans, par sexe (1986-2018)

%IC
1986hommes0.501.-2.6
femmes1.00.4-2.8
1994hommes0.40.2-1.0
femmes0.90.4-1.8
1998hommes2.01.2-3.2
femmes1.20.6-2.2
2002hommes2.01.2-3.2
femmes1.30.7-2.6
2006hommes1.20.6-2.4
femmes3.42.3-4.9
2010hommes2.41.5-3.9
femmes3.02.0-4.4
2014hommes1.20.7-2.3
femmes2.41.5-3.8
2018hommes2.01.3-3.2
femmes2.01.2-3.2
Questions:"As-tu déjà pris une ou plusieurs fois un de ces produits [cocaïne, coke] dans ta vie?"
Notes:IC: intervalles de confiance de 95%.
Source:Delgrande Jordan, Schneider et al. (2019)

Les résultats de l'étude ESPAD suggèrent que l'expérimentation de la cocaïne et du crack avait augmenté entre 2003 et 2007 chez les jeunes de 15 ans. En 2007, 3.2% d'entre eux indiquaient avoir déjà pris au moins une fois dans leur vie de la cocaïne et 1.9% du crack, alors qu'ils étaient 1.4% et 1.3% en 2003. La prévalence à vie de l'usage parmi les garçons est plus élevée que celle parmi les filles pour les deux substances concernées (Tableau).

Il peut sembler étonnant que des élèves rapportent avoir fait usage de cocaïne alors qu'ils n'ont que 15 ans. Toutefois, les résultats du monitorage act-info montrent la précocité relative de ce type d'usage chez certaines personnes. En effet, parmi les personnes entrant en traitement pour un problème d'usage de cocaïne, l'âge de première consommation est d'environ 21 ans en moyenne avec un écart-type d'environ 7 (voir chapitre: incidence); ce qui indique qu'une faible minorité de personnes peut effectivement avoir fait ses premières expériences aux alentours de 15 ans.

top

 

www.substitution.ch