Accueil
 
Cannabis
» Prévalence

Usage dans la population générale

SourcesContinuous Rolling Survey on Addictive Behaviours and Related Risks (CoRolAR) (2011-2016) et l'Enquête suisse sur la santé (ESS) (1992, 1997, 2002, 2007, 2012, 2017) pour la population totale en Suisse; Monitoring Cannabis en Suisse (2004, 2007, 2010) pour les jeunes adultes.

La définition de l'usage actuel de cannabis varie selon les études. Dans les enquêtes CoRolAR de 2011 à 2016, les questions portent sur un usage de cannabis d'une fois au minimum au cours des 30 derniers jours ou au cours des 12 derniers mois. Ces données sont complétées par une question concernant l'usage du cannabis au moins une fois au cours de la vie. Les définitions utilisées dans les autres études seront également indiquées.

Situation actuelle

Usage actuel de cannabis

Selon les résultats de l'enquête CoRolAR 2016, 3.1% de la population en Suisse âgée de 15 ans et plus ont déclaré faire "actuellement" usage de cannabis, c'est-à-dire au moins une fois au cours des 30 derniers jours (voir figure: CoRolAR - Prévalence à 12 mois et à 30 jours de l'usage de cannabis, par sexe, âge et région linguistique (2016)). La proportion d'hommes (4.6%) était plus élevée que celle des femmes (1.8%). Par ailleurs, l'usage de cannabis actuel était largement plus répandu chez les jeunes que dans les groupes plus âgés. En effet, 9.4% des jeunes âgés de 15 à 19 ans ont déclaré faire usage actuellement de cannabis, 6.0% des 25 à 34 ans et 1.5% des 45 à 54 ans. Des différences se retrouvent aussi entre les régions linguistiques (Tableau). L'usage actuel était légèrement plus élevé dans la partie francophone (3.6%) et la Suisse alémanique (3.1%) qu'en Suisse italophone (1.9%).

CoRolAR - Prévalence à 12 mois et à 30 jours de l'usage de cannabis, par sexe, âge et région linguistique (2016)

Notes:On arrive à 100 % avec les personnes n’ayant jamais consommé de cannabis ou n'ayant pas consommé de cannabis durant les 12 derniers mois.
Source:Gmel, Kuendig et al. (2017)

En ce qui concerne la fréquence de l'usage de cannabis, 1.3% de l'ensemble des répondants ont indiqué un usage d'au maximum une à trois fois dans les 30 derniers jours (Tableau). Environ 1.1% des répondants ont pris du cannabis 10 jours ou plus (0.8% en font un usage quotidien ou quasi quotidien). En prenant en compte les fréquences d'usage parmi les répondants ayant pris du cannabis au cours des 30 derniers jours, on observe que plus d'un tiers l'a fait plus de 10 fois pendant cette même période (36.0%; Tableau). Les hommes étaient proportionnellement plus nombreux à avoir pris plus que 10 fois du cannabis (41.0% resp. 22.9%). Ceci signifie que l'usage "occasionnel" (c'est-à-dire moins que 10 fois) est nettement plus courant parmi les femmes qui font usage de cannabis que parmi les hommes (pour les données sur les régions linguistiques, voir Tableau).

Le Monitoring Cannabis comprend également des données sur l'utilisation quotidienne. Parmi les usagers actuels de cannabis, c'est-à-dire au cours des six derniers mois, la proportion d'usagers quotidiens ou quasi quotidiens a diminué de manière significative, passant de 14.2% en 2004 à 9.3% en 2007, et se situant à 10.7% en 2010 (Tableau). Alors qu'on observe une tendance à la baisse chez les femmes de l'usage quotidien ou quasi quotidien, les résultats chez les hommes sont moins homogènes, avec une baisse significative entre 2004 et 2007, et une hausse entre 2007 et 2010.

Usage de cannabis au cours de l'année précédente

Selon les résultats de l'enquête CoRolAR en 2016, 7.3% des répondants ont rapporté un usage de cannabis au cours de l'année précédant l'enquête. Les hommes ont indiqué dans une plus grande proportion avoir fait usage de cannabis (9.6%) que les femmes (5.1%). L'usage de cannabis était plus répandu parmi les groupes d'âge les plus jeunes. Ainsi, 20.8% des jeunes âgés entre 15 et 19 ans ont indiqué un usage au cours des 12 derniers mois, tandis que parmi les 25-34 ans, cette proportion est de 15.3% et de 4.0% chez les 45-54 ans. La part d'usagers au cours des 12 mois précédant l'enquête était globalement similaire en Suisse alémanique (7.4%) et romande (7.3%), mais plus basse en Suisse italienne (5.8%).

Dans le cadre de l'enquête ESS 2012, la prévalence à 12 mois de l'usage du cannabis parmi les personnes âgées de 15 ans et plus a été examinée de manière détaillée selon différentes caractéristiques sociodémographiques (Thrul, 2014). Les facteurs associés de manière significative à une plus grande probabilité d'avoir fait usage de cannabis au cours des 12 derniers mois étaient le fait d'être relativement jeune, d'être un homme et d'être professionnellement actif. La proportion d'usagers de cannabis était également plus élevée en Suisse romande qu'en Suisse alémanique et augmentait avec la taille des communes. La prévalence à 12 mois se situait à un plus bas niveau si l'immigration en Suisse était récente et parmi les couples mariés.

Prévalence à vie

Les données CoRolAR 2016 montrent que plus d'une personne en Suisse sur trois a pris au moins une fois du cannabis par le passé (33.8%; Figure). Concernant les différences entre les hommes et les femmes, les régions linguistiques et les groupes d'âge, on observe les mêmes tendances que celles observées pour la prévalence à 12 mois. Ainsi, les hommes étaient proportionnellement plus nombreux que les femmes à avoir fait usage de cannabis au moins une fois au cours de leur vie (respectivement 37.1% et 25.8%). De plus, 29.5% des jeunes âgés entre 15 et 19 ans et 55.9% de ceux âgés entre 25 et 34 ans ont déclaré avoir pris du cannabis au moins une fois, alors que seuls 10.7% des 65 à 74 ans en ont indiqué de même. Par ailleurs, on constate que la prévalence à vie était similaire en Suisse romande et en Suisse alémanique (respectivement 33.5% et 34.2%) et plus basse en Suisse italienne (29.9%).

La part d'anciens usagers dans la population en Suisse âgée de 15 ans et plus, c'est-à-dire les personnes qui, bien qu'ayant déjà pris du cannabis dans leur vie, ne l'ont pas fait au cours des 12 derniers mois, s'élève à 26.5%.

Tendances concernant l'usage de cannabis

Les données provenant de l'enquête CoRolAR ne permettent pas de suivre l'évolution de l'usage de cannabis à long terme, car il n'existe de données que pour les années 2011 à 2016. Le suivi de l'évolution grâce aux données de l'ESS est également limité, car le format du questionnaire a plusieurs fois subi d'importantes modifications.

Évolution de l'usage actuel

Les données de l'enquête ESS 2002-2017 montrent d'abord une légère diminution de la part des usager actuels de cannabis dans la population générale agée de 15 à 64 ans (prévalence à 30 jours) (Figure). Entre 2012 et 2017, la part a légèrement augmenté. L'évolution pour les femmes et les hommes est similaire à cette tendance, mais pour les femmes, elle est nettement plus faible que pour les hommes. Les données récoltées dans le cadre des enquêtes CoRolAR 2011 à 2016 ont révélé des proportions d'usage actuel (prévalence à 30 jours) s'élevant entre 2.6% et 3.2%. La comparaison entre les enquêtes CoRolAR et ESS comporte cependant une limitation, car les conditions d'enquêtes peuvent varier.

Étant donné que l'usage de cannabis concerne avant tout les adolescents et les jeunes adultes, le Monitoring Cannabis a porté une attention particulière aux personnes âgées de 13 à 29 ans. Les résultats montrent que la proportion d'utilisateurs actuels de cannabis - c'est à dire les personnes qui ont pris du cannabis au moins une fois au cours des six mois précédant chaque enquête - marque une légère baisse entre 2004, 2007 et 2010 et passe de 13.3% à 11.2% puis 10.4%. Pour les trois années d'enquête, la proportion de consommateurs actuels de cannabis est nettement supérieure parmi les hommes (2004: 17.8%, 2007: 15.3%, 2010: 13.6%) que parmi les femmes du même groupe d'âge (2004: 8.6%, 2007: 6.9%, 2010: 7.2%; Tableau).

La proportion des personnes ayant un usage actuel de cannabis est plus faible en Suisse italienne pour l'ensemble des années d'enquête (2004 & 2007: 9.0%; 2010: 8.8%) qu'en Suisse allemande (2004: 12.4%; 2007: 10.3%; 2010: 10.0%) et qu'en Suisse romande (2004: 16.5%; 2007: 14.0%; 2010: 12.0%; Tableau). La diminution générale de l'usage actuel n'est en majeure partie observable que dans les deux dernières régions susmentionnées.

Évolution des prévalences à vie

Les données de l'ESS montrent entre 1997 et 2017 une stagnation de la prévalence à vie de l'usage de cannabis pour la groupe d'âge des plus jeunes (voir figure: ESS - Prévalence à vie de l'usage de cannabis chez les 15-24 ans (1997-2017)). La proportion chez les hommes est toujours environ 1.5 fois plus élevée que chez les femmes.

ESS - Prévalence à vie de l'usage de cannabis chez les 15-24 ans (1997-2017)

Notes:Questions: 2012, 2017"Avez-vous déjà pris du cannabis (haschisch/marijuana) une fois dans votre vie?"; 1997-2007"Avez-vous déjà pris du haschich/de la marijuana?".
Il y a souvent eu des changements dans le questionnaire d'une année à l'autre, donc les données doivent être interprétées avec prudence.
Source:Notari, Le Mével et al. (2014), p. 239; BFS: : Consommation de cannabis

Selon les données récoltées dans le cadre des enquêtes CoRolAR 2011 à 2016, la prévalence à vie de l'usage de cannabis varie entre 27.9% et 34.1% chez les 15-19 ans et entre 46.4% et 54.5% chez les 20-24 ans. 

La comparaison des trois vagues du Monitoring Cannabis (Annaheim et al., 2012) montre une diminution de la prévalence à vie d'usage de cannabis chez les adolescents et jeunes adultes ces dernières années. Alors que 46.1% des personnes interrogées avaient fait usage de cannabis au moins une fois dans leur vie en 2004, cette proportion était de 43.4% en 2007 et de 40.9% en 2010. Bien que dans toutes les vagues de l'enquête, la prévalence d'usage à vie était sensiblement plus élevée chez les jeunes hommes que les jeunes femmes, la baisse de la proportion des usagers était quelque peu plus marquée parmi les hommes (2004: 52.3%, 2007: 48.8%, 2010: 46.4%) que parmi les femmes (2004 : 39.7%, 2007: 38.1%, 2010: 35.4%; Tableau).

Au niveau des différences entre groupes d'âge, on constate une augmentation de la prévalence à vie (utilisation actuelle et utilisation par le passé additionnées) parmi les 25-29 ans entre 2004 et 2007, puis une baisse entre 2007 et 2010. Parmi les groupes d'âge plus jeunes, la proportion de ceux ayant expérimenté le cannabis au cours de leur vie a diminué entre 2004 et 2010 (Tableau). En outre, la proportion de personnes ayant déjà pris du cannabis était nettement plus faible en 2010 en Suisse italienne (30.0%) qu'en Suisse romande (44.9%) et Suisse alémanique (40.2%). Dans les trois régions linguistiques, les proportions de personnes ayant expérimenté le cannabis ont diminué entre 2004 et 2010 (Tableau).

top

 

www.substitution.ch