Accueil
 
Opioïdes
» Incidence

Evolution des nouveaux cas

Le système de monitorage act-info permet une représentation partielle des tendances relatives aux demandes d'assistance et de traitements pour un problème d'usage d'opioïdes. Afin d'assurer la cohérence des données, seules les institutions qui ont participé de manière continue au monitorage entre 2006 et 2017 sont représentées. Par ailleurs, ces données n'englobent pas les demandes pour traitements de substitution à la méthadone, qui représentent la forme de prise en charge la plus courante en Suisse. Le nombre total de clients traités annuellement en Suisse reste donc inconnu.

On constate une diminution du nombre de cas depuis 2010 pour les hommes comme pour les femmes (voir figure ci-dessous: act-info - Nombre de personnes sollicitant pour la première fois un traitement pour un problème d'usage d'opioïdes, par sexe (2006-2017)).

act-info - Nombre de personnes sollicitant pour la première fois un traitement pour un problème d'usage d'opioïdes, par sexe (2006-2017)

Notes:Seules les données des institutions qui ont participé de manière continue au monitorage entre 2006 et 2017 sont représentées, ce qui correspond à 77.9% des cas enregistrés entre 2006 et 2017, pour une participation globale des institutions de 62.4%.
Source:Maffli, Astudillo et al. (2019), p. 70; Propres calculs réalisés sur la base de données act-info 2006 à 2017.

Estimation de l'incidence de l'usage d'héroïne (1980 à 2000)

Les données du registre des personnes en traitement de substitution à la méthadone dans le canton de Zurich montrent que le nombre de nouveaux usagers d'héroïne a rapidement augmenté entre 1975 (80 usagers) et 1990 (850 usagers). Par la suite, une baisse considérable a été observée (Figure).

Sur la base de ces données zurichoises, l'incidence de l'usage d'héroïne en Suisse a été estimée par Nordt et Stohler en 2006. La courbe d'incidence de l'usage problématique d'héroïne montre un pic en 1990 avec 0.73 cas pour 1000 habitants (voir figure ci-dessous: Nordt & Stohler - Estimation de l'incidence d'héroïne en Suisse (1980-2000)). Par la suite, la tendance est à la baisse, pour arriver à une estimation de 0.2 cas pour 1000 habitants en 2000.

Les tendances actuelles sont plus difficiles à investiguer au moyen de cette approche puisqu'il existe une période de latence entre l'entrée en consommation et le recours au traitement de substitution.

Nordt & Stohler - Estimation de l'incidence d'héroïne en Suisse (1980-2000)

Nordt & Stohler - Estimation de l'incidence d'héroïne en Suisse (1980-2000)
Notes:Adapté de la Figure 3.
Source:Nordt & Stohler (2006), p.1833.
top

 

www.substitution.ch