Accueil
 
Alcool
» Morbidité et blessures

Intoxication alcoolique et dépendance à l'alcool

Selon la statistique médicale des Hôpitaux, en 2016 et sur l'ensemble des groupes d'âges (15 ans et plus), au total 11'122 personnes ont été prises en charge de manière stationnaire pour intoxication alcoolique et 15'672 pour dépendance à l'alcool (Wicki & Schneider, 2019).

Par rapport à 2003, le nombre des diagnostics pour intoxication alcoolique a peu changé en 2016 (voir figure: OFS - Changement (en %) du taux de personnes hospitalisées annuellement pour cause d'intoxication alcoolique ou de dépendance à l'alcool, par sexe (2003-2016)). Toutefois, on constate que le nombre de diagnostics a augmenté jusqu'en 2008 et a diminué ensuite. En ce qui concerne les diagnostics de dépendance à l'alcool, on observe une diminution quasi-continue du nombre de diagnostics depuis 2003 (-38 points de pourcentage). Sur l'ensemble de la période observée, les tendances sont similaires entre les hommes et les femmes.

OFS - Changement (en %) du taux de personnes hospitalisées annuellement pour cause d'intoxication alcoolique ou de dépendance à l'alcool, par sexe (2003-2016)

OFS - Changement (en %) du taux de personnes hospitalisées annuellement pour cause d'intoxication alcoolique ou de dépendance à l'alcool, par sexe (2003-2016)
Notes:Axe des Y: changement (en %) du taux (nombre de personnes hospitalisées pour 1'000 habitants-e-s) depuis 2003.

Exemple de lecture: L'année 2003 sert d'année de référence, c'est-à-dire que toutes les années suivantes représentent les changements de proportions relatives aux admissions hospitalières pour cause d'intoxication alcoolique, dépendance à l'alcool ou pour les deux diagnostics en comparaison des proportions pour l'année 2003. Les valeurs supérieures à 0 indiquent ainsi une hausse des admissions par rapport à 2003 et les valeurs inférieures à 0 une baisse des proportions par rapport à 2003.
Source:Wicki & Schneider, 2019.

Il faut toutefois souligner que ces chiffres ne représentent que la pointe de l'iceberg car dans la Statistique médicale des Hôpitaux, seules les personnes prises en charge de manière stationnaire sont comptabilisées. Ainsi, les traitements ambulatoires à l'hôpital ou les personnes ivres ramenées à la maison par la police sont peu pris en compte, de même que les cas traités dans les centres de traitement ambulatoire.

Intoxication alcoolique et dépendance à l'alcool chez les jeunes et jeunes adulte

En 2016, 877 jeunes de 10 à 23 ans ont été pris en charge de manière stationnaire en raison d'une intoxication alcoolique et 203 à cause d'une dépendance à l'alcool (Wicki & Schneider, 2019). Bien que les jeunes âgés entre 10 et 15 ne devraient pas pouvoir se procurer de l'alcool de façon légale, 181 jeunes de cet âge ont tout de même été pris en charge de manière stationnaire.

Après une nette augmentation du nombre de diagnostics d'intoxication alcoolique entre 2003 et 2008 (+94 points de pourcentage; voir figure: OFS - Changement (en %) du taux de jeunes et jeunes adultes (10 à 23 ans) hospitalisés annuellement pour cause d'intoxication alcoolique ou de dépendance à l'alcool, par sexe (2003-2016)), celui-ci a baissé depuis 2009, sans pour autant atteindre le niveau de l'année de référence (2003). Le nombre de diagnostics de dépendance à l'alcool a fluctué entre les années et il semble avoir diminué au cours des dernières années.

OFS - Changement (en %) du taux de jeunes et jeunes adultes (10 à 23 ans) hospitalisés annuellement pour cause d'intoxication alcoolique ou de dépendance à l'alcool, par sexe (2003-2016)

OFS - Changement (en %) du taux de jeunes et jeunes adultes (10 à 23 ans) hospitalisés annuellement pour cause d'intoxication alcoolique ou de dépendance à l'alcool, par sexe (2003-2016)
Notes:Axe des Y: changement (en %) du taux (nombre de personnes hospitalisées pour 1'000 habitants-e-s) depuis 2003.

Exemple de lecture: l'année 2003 sert d'année de référence, c'est-à-dire que toutes les années suivantes représentent les changements de proportions relatives aux admissions hospitalières pour cause d'intoxication alcoolique, dépendance à l'alcool ou pour les deux diagnostics en comparaison des proportions pour l'année 2003. Les valeurs supérieures à 0 indiquent ainsi une hausse des admissions par rapport à 2003 et les valeurs inférieures à 0 une baisse des proportions par rapport à 2003.
Source:Wicki & Schneider, 2019.
top

 

www.substitution.ch