Accueil
 
Alcool
» Prévalence

Consommation: quantité

Situation actuelle

Selon les données de l'enquête CoRolAR 2016, chaque répondant a bu en moyenne 3.4 litres d'alcool pur par année (voir le tableau ci-dessous: CoRolAR - Quantité d'alcool consommée par année en litres d'alcool pur, par sexe et âge (2016)). La quantité consommée par les hommes est plus de deux fois plus élevée (4.7 litres) que celle consommée par les femmes (2.1 litres). Les valeur les plus élevées se trouvent chez les personnes âgées entre 65 et 74 ans (4.5 litres). Ces hauts niveaux de consommation découlent en partie d'un niveau élevé de consommation épisodique à risque pour les groupes d'âges les plus jeunes, et d'un niveau élevé de consommation chronique à risque pour les groupes d'âge autour de 65 ans.

La quantité consommée est plus élevée dans les régions italophones (4.4 litres) et francophones (4.3 litres) que dans les régions germanophones: 3.0 litres) (Tableau).

Pour plus d'informations sur la consommation moyenne par habitant, basées sur les statistiques de vente, voir le chapitre "Marché et régulation".

CoRolAR - Quantité d'alcool consommée par année en litres d'alcool pur, par sexe et âge (2016)

SexeÂge
hommesfemmes15-1920-2425-3435-4445-5455-6465-7475+Total
Consommation annuelle
en litres d'alcool pur
4.72.11.93.23.03.03.43.74.53.73.4
n (pondéré) 5'232 5'737 1'794 1'150 1'107 1'397 1'769 1'478 1'359 915 10'969
n (non pondéré) 5'402 5'561 686 795 1'803 1'824 2'027 1'561 1'219 1'047 10'963
Questions:"Au cours de votre vie, avez-vous consommé au moins 1 verre entier d'une boisson alcoolisée quelle qu'elle soit, sans compter les fois où vous auriez juste goûté ou bu une gorgée?", si oui: "Pensez maintenant à l'année écoulée, c'est-à-dire aux 12 derniers mois. De façon générale, quelle était votre consommation habituelle de boissons alcoolisées, c'est-à-dire de bière, vin, liqueurs/apéritifs ou alcools forts. De façon générale, buvez-vous de ces boissons plusieurs fois par jour ou à quelle fréquence?", si oui: "Habituellement, combien de jours par week-end / en semaine buvez-vous de l'alcool (weekend: vendredi au dimanche)?" et "Le week-end / En semaine, combien de boissons standard buvez-vous habituellement au cours d'une journée où vous buvez de l'alcool? Est-ce 12 ou plus, 9, ou combien?"
Notes:Moyennes sur l'ensemble des répondants.
Source:Propres calculs réalisés sur la base de données CoRolAR 2016.

La consommation moyenne était nettement supérieure lors du week-end qu'en semaine (Figure). Ceci vaut aussi bien chez les hommes que chez les femmes que dans l'ensemble des régions linguistiques. Les différences entre le week-end et la semaine étaient plus marquées parmi les groupes d'âge moins élevés que parmi les groupes d'âge plus élevés.

Évolution de la quantité consommée

Dans l'ensemble, la quantité d'alcool consommée, c'est-à-dire le nombre de litre d'alcool consommé par année, a connu une légère baisse entre 1997 et 2012 (Figure). Ce recul peut largement être attribué à la baisse observée chez les hommes, tandis que parmi les femmes, la quantité consommée est restée quasi constante.

Alors qu'entre 1997 et 2002, la quantité consommée annuellement augmentait avec l'âge puis diminuait de nouveau à partir d'un âge élevé (Figure), on observe pour les enquêtes 2007 et 2012 que les quantités consommées les plus élevées se trouvent parmi les 15-24 ans et les 65-74 ans.

Tandis que la baisse était relativement constante dans les régions francophones et germanophones, une baisse brusque peut être observée dans les régions italophones entre 2002 et 2007 (Figure).

Dans le cadre de l'enquête ESS 2012, le lien entre différentes caractéristiques sociodémographiques et la consommation d'alcool des personnes âgées de 15 ans et plus a été examinée de manière détaillée (Thrul, 2014). La consommation moyenne d'alcool était plus élevée en Suisse romande et dans les régions italophones qu'en Suisse alémanique. Les répondants issus de l'immigration ont rapporté une quantité consommée en moyenne plus faible, alors que les célibataires, en comparaison des personnes mariées ont consommé en moyenne plus d'alcool. Les personnes sans emploi ont rapporté une consommation d'alcool moyenne plus faible que les personnes avec emploi. Les relations avec d'autres caractéristiques sociodémographiques peuvent être trouvées dans le rapport.

top

 

www.substitution.ch