Accueil
 
Alcool
» Prévalence

Consommation: fréquence et abstinence

Situation actuelle

Selon les données de l'enquête CoRolAR de 2016, 89.2% des hommes et 82.6% des femmes âgés de 15 ans et plus ont consommé au moins occasionnellement de l'alcool. La consommation d'alcool était plus répandue en Suisse allemande qu'en Suisse romande et Suisse italienne (Tableau).

Cependant, la consommation quotidienne au sein de la Suisse italophone était clairement plus fréquente (16.9%) que dans les autres régions du pays (Suisse allemande: 7.7%, Suisse romande: 13.4%). En outre, la proportion des consommateurs quotidiens augmentait avec l'âge (voir le tableau CoRolAR - Fréquence de consommation, par sexe et âge (2016)). Dans l'ensemble, les hommes étaient proportionnellement nettement plus nombreux à consommer quotidiennement (12.5%) que les femmes (6.5%).

La proportion des abstinents à vie s'élevait à 5.2% chez les hommes et à 9.0% chez les femmes (Tableau), les plus hauts taux se trouvant chez les Suisses italophones et les plus bas au sein de la Suisse allemande (Tableau).

CoRolAR - Fréquence de consommation, par sexe et âge (2016)

SexeÂge
hommesfemmes15-1920-2425-3435-4445-5455-6465-7475+Total
%%%%%%%%%%%
2 fois ou plus par jour2.91.10.10.10.51.11.61.95.55.82.0
1 fois par jour9.65.40.21.11.63.57.010.016.720.47.5
5-6 fois par semaine2.60.80.20.40.91.21.33.03.62.41.7
3-4 fois par semaine12.46.71.84.99.110.911.412.610.27.09.5
1-2 fois par semaine33.527.318.233.834.332.433.733.028.416.930.3
1-3 fois par mois18.824.429.233.427.324.521.215.612.713.321.6
moins d'une fois par mois9.417.025.215.712.612.611.411.911.413.813.3
abstient10.817.425.210.713.713.812.512.011.520.414.2
n (pondéré) 5'390 5'550 686 795 1'797 1'821 2'025 1'556 1'217 1'044 10'940
n (non pondéré) 5'219 5'731 1'792 1'149 1'106 1'395 1'766 1'473 1'356 913 10'950
Questions:"Au cours de votre vie, avez-vous consommé au moins 1 verre entier d'une boisson alcoolisée quelle qu'elle soit, sans compter les fois où vous auriez juste goûté ou bu une gorgée?" si oui: "Pensez maintenant à l'année écoulée, c'est-à-dire aux 12 derniers mois. De façon générale, quelle était votre consommation habituelle de boissons alcoolisées, c'est-à-dire de bière, vin, liqueurs/apéritifs ou alcools forts. De façon générale, buvez-vous de ces boissons plusieurs fois par jour ou à quelle fréquence?"
Notes:Pourcentages en colonne; pourcentages calculés sur la base du n pondéré; le nombre de personnes effectivement interrogées correspond au "n (non pondéré)".
Source:Gmel, Kuendig et al. (2017)

Évolution de la fréquence de consommation

Les analyses des tendances de consommation basées sur les données de l'ESS ne montrent que de légers changements concernant les proportions d'abstinents au cours des 20 dernières années (Figure). Bien que les parts ont augmenté temporairement en 2002, elles sont restées relativement stables depuis 2007 à un peu plus de 20 %, soit à peu près le même niveau qu'en 1992. Les hommes abstinents étaient proportionnellement nettement moins nombreux que les femmes.

Les différences dans les groupes d'âge montrent que, quelle que soit l'année d'enquête, les répondants du groupe des 15-24 ans et les répondants âgés de 75 ans et plus étaient plus souvent abstinents que les autres groupes d'âge (Figure). Dans le groupe d'âge le plus jeune - les 15 à 24 ans - on observe une augmentation significative de la proportion de personnes abstinentes entre 2012 et 2017.

Alors que l'évolution en Suisse germanophone et francophone est similaire à celle de l'ensemble de la Suisse - une augmentation jusqu'en 2002, puis une diminution jusqu'en 2007 et une situation relativement stable depuis lors - les proportions en Suisse italophone sont en baisse depuis 2007 (Figure). En 2017, il n'y avait pratiquement plus de différences linguistiques.

On observe un recul continu des proportions de consommateurs quotidiens entre les années 1992 et 2017 (Figure). Ceci s'observe de façon plus claire pour les hommes que pour les femmes, même si la proportion de femmes consommant de l'alcool quotidiennement était de manière générale plus faible.

L'évolution à la baisse depuis 1992 de la consommation quotidienne s'observe également dans l'ensemble des différents groupes d'âge, pour les personnes âgées de 65 à 74 ans seulement à partir de 2007 et pour les personnes âgées de 75 ans et plus, aucune baisse ne peut être observée (Figure). En outre, une évolution avec l'âge similaire est constatée dans toutes les enquêtes: la consommation d'alcool quotidienne augmente dans chaque enquête avec l'âge.

La comparaison entre les régions linguistiques met en évidence que les proportions les plus élevées de consommateurs quotidiens se trouvent au sein de la Suisse italophone (Figure). Les proportions les plus faibles s'observent en Suisse alémanique. Le recul relatif aux proportions de consommateurs quotidiens se retrouve dans l'ensemble des régions linguistiques.

Fréquence de consommation et abstinence chez les adolescents

Dans le cadre de l'enquête HBSC en 2018, 94% des garçons de 11 ans et 97% des filles du même âge ont déclaré ne pas avoir bu d'alcool au cours des 30 jours précédant l'enquête. Chez les jeunes de 15 ans, les proportions étaient de 54% (garçons) et 59% (filles). La grande majorité des élèves n'a pas bu plus d'une fois ou deux au cours de cette période (Delgrande Jordan et al., 2019). Les filles sont en général proportionnellement moins nombreuses que les garçons à consommer de l'alcool de façon hebdomadaire (voir figure ci-dessous : HBSC - Consommation d'alcool au moins une fois par semaine, par âge et sexe (1986-2018)). Dans tous les groupes d'âge, la baisse de la proportion de la consommation hebdomadaire d'alcool tend a continuer, les garçons de 15 ans seulement restant relativement stables entre 2014 et 2018.

HBSC - Consommation d'alcool au moins une fois par semaine, par âge et sexe (1986-2018)

Notes:Dans "consommation d'alcool au moins une fois par semaine" sont comprises la consommation quotidienne et la consommation hebdomadaire.
Source:Delgrande Jordan, Schneider et al. (2019)

Le profil des adolescents âgés entre 11 et 15 qui consomment de l'alcool a par ailleurs été examiné sur la base des données HBSC 2010 (Archimi & Delgrande Jordan, 2014).

top

 

www.substitution.ch