Accueil
 
Alcool
» Prévalence

Comparaisons avec les pays voisins

Les données basées sur le Global Information System on Alcohol and Health (GISAH) montrent que la consommation d'alcool par habitant (moyenne sur les années 2015 à 2017) varie légèrement entre l'Allemagne (11.3 l), la France (11.8 l) et l'Autriche (11.4 l), tandis que l'Italie (7.1 l) présente une consommation moyenne par habitant nettement plus faible (Tableau). En Suisse, la consommation par habitant se situe entre eux (9.5 l).

Les proportions de personnes abstinentes étaient en Suisse (7.5%), en Allemagne (7.9%), en France (9.8%) et en Autriche (8.8%) relativement faibles, alors qu'en Italie (25.7%), ces proportions étaient nettement supérieures (Figure). De manière générale, la proportion de femmes abstinentes était toujours supérieure à celle des hommes, ceci dans tous les pays considérés.

En observant la consommation épisodique à risque dans les pays mentionnés ci-dessus, on constate qu'en Suisse, 35.6% des répondants ont bu au moins une fois 60 grammes d'alcool pur ou plus lors d'une même occasion au cours des derniers mois. Des proportions similaires sont observées en Allemagne (34.2%), en France (31.2%) et en Autriche (33.2%). L'Italie présente la proportion la plus faible, avec 22.1% (voir figure GISAH - Consommation épisodique à risque: comparaison avec les pays voisins, par sexe (2016)). Les proportions d'hommes concernés étaient nettement supérieures à celles des femmes.

GISAH - Consommation épisodique à risque: comparaison avec les pays voisins, par sexe (2016)

Source:World Health Organization (WHO) (Eds) (2018)

Les données de l'enquête HBSC 2014 révèlent que les proportions relatives à la consommation hebdomadaire d'alcool parmi les élèves âgés de 15 ans en Suisse se situaient à des niveaux quelque peu inférieurs à ceux observés en France et en Allemagne (Figure). En revanche, les proportions parmi les jeunes du même âge en Autriche (filles: 11%, garçons: 23%) et en Italie (filles: 18%, garçons: 32%) étaient nettement plus élevées que les niveaux enregistrés en Suisse, en particulier parmi les garçons.

De manière générale, les proportions d'élèves âgés de 15 ans ayant été au moins deux fois ivres au cours de leur vie étaient nettement plus élevées en Autriche (filles: 20%; garçons: 27%) et en Allemagne (filles: 23%; garçons: 26%) qu'en Suisse (filles: 11%; garçons: 16% Figure). Les niveaux sont également plus élevés en France (filles: 16%; garçons: 17%) et en Italie (filles: 14%; garçons: 19%), mais les différences sont moins importantes.

Pour finir, on constate qu'en Autriche, en Italie et en Suisse, les garçons étaient proportionnellement plus nombreux que les filles à déclarer avoir été ivres deux fois ou plus au cours de leur vie.

top

 

www.substitution.ch