Accueil
 
Ce site n'est plus mis systématiquement à jour depuis janvier 2020. Pour voir les informations les plus récentes sur les additions en Suisse, nous vous recommandons les sites Faits et Chiffres et le Système de monitorage suisse des Addictions et des Maladies non transmissibles (MonAM).
Substances hallucinogènes
» Prévalence

Comparaisons avec les pays voisins

Au niveau européen, les prévalences concernant l'usage d'hallucinogènes tels que le LSD sont documentées pour certains pays, tandis que l'usage d'autres substances hallucinogènes (p.ex. les champignons hallucinogènes) ne fait pas l'objet de documentation détaillée.

Les dernières données disponibles provenant d'Allemagne, d'Autriche, de France et d'Italie font état d'une prévalence d'usage de LSD au cours des 12 derniers mois se situant en dessous de 1% au sein de la population âgée entre 15 et 64 ans (Tableau). Avec une prévalence au cours des 12 derniers mois de 0.3% calculée pour la même tranche d'âge, la Suisse se situe ainsi dans des valeurs proches de celles des pays environnants.

Concernant l'évolution de la prévalence à vie de l'usage de LSD parmi les jeunes et jeunes adultes âgés entre 15 et 34 ans, aucun des pays nous entourant n'a rapporté de hausse sur l'ensemble de leurs dernières années d'observation (Tableau), à l'exception de la France pour laquelle on constate une légère hausse. Relevons que pour la Suisse, nous ne disposons pas encore d'un recul suffisant pour suivre l'évolution de l'usage de LSD ou d'autres hallucinogènes.

top

 

www.substitution.ch