Accueil
 
Tabac
» Prévalence

Niveau de consommation de tabac

En 2016, le nombre moyen de cigarettes fumées par jour était légèrement inférieur à 14 unités chez les fumeurs/ses quotidiens/nes et inférieur à 2 unités chez les fumeurs/ses occasionnels/les.

Plus d'un-e fumeurs/ses quotidiens/nes sur trois (34.3%) consommaient en moyenne 20 cigarettes ou plus par jour - soit plus d'un paquet de cigarettes; cette part étant plus élevée chez les hommes que chez les femmes et augmentant de manière marquée avec l'âge. La part de fumeurs/ses dépassant ce seuil journalier moyen a néanmoins diminué au cours des dernières années.

Nombre moyen de cigarettes fumées

En 2016, la consommation journalière moyenne était de 13.6 cigarettes parmi les fumeurs/ses quotidiens/nes (voir tableau ci-dessous: CoRolAR - Nombre moyen de cigarettes fumées (2016)), un nombre quasiment identique à celui enregistré en 2015, 2014 et en 2012 (Figure). Le nombre moyen de cigarettes fumées par les fumeurs/ses quotidiens/nes est sensiblement plus élevé chez les hommes (15.4 cigarettes par jour en moyenne, contre 11.3 chez les femmes) et varie de manière conséquente entre groupes d'âge, avec notamment un pic de consommation parmi les fumeurs/ses quotidiens/nes âgés entre 55 et 64 ans. Le niveau de consommation moyen varie légèrement entre les régions linguistiques (Tableau).

Dans une autre perspective, 34.3% des fumeurs/ses quotidiens/nes rapportaient fumer en moyenne un paquet de cigarettes ou plus par jour; et 18.3% fumaient entre 1 et 5 cigarettes par jour (Tableau). La part de fumeurs/ses quotidiens/nes consommant 20 cigarettes ou plus par jour variait elle aussi considérablement entre hommes (43.9%) et femmes (22.6%) et entre groupes d'âge (cette part augmentant globalement avec l'âge (Tableau)).

CoRolAR - Nombre moyen de cigarettes fumées (2016)

Fumeurs/sesTotal
quotidiens/nesoccasionnels/les
nombre moyen (par jour)13.61.210.8
écart-type8.22.08.9
n (pondéré)1'8725492'421
n (non-pondéré)1'6345762'210
Questions:"Combien de cigarettes fumez-vous en moyenne par jour, y inclus les cigarettes roulées à la main?"
Notes:Fumeurs/ses de cigarettes uniquement
Source:Gmel, Kuendig et al. (2017)

Evolution depuis les années 1990

Le niveau de consommation quotidienne de cigarettes marque une tendance à la baisse depuis le début des années 1990. Cette tendance est observée tant dans le cadre de l'ESS (Figure; voir par exemple la baisse conséquente de la part de fumeurs/ses consommant quotidiennement plus de 10 cigarettes) que dans le cadre du TMS (Tableau) et apparaît toucher autant les fumeurs/ses quotidiens/nes que les occasionnels/les, ces derniers/ières fumant de nos jours moins souvent, en terme de fréquence, qu'au début des années 2000 (Tableau).

Des analyses détaillées basées sur les données ESS montrent une image plus nuancée (Thrul & Kuendig, 2014). De manière générale, on constate entre 1992 et 2012 un recul des proportions de fumeurs/ses avec de hauts niveaux de consommation alors que la proportion de personnes fumant occasionnellement a augmenté. Cette évolution s'observe aussi bien chez les femmes (Figure) que chez les hommes (Figure). Ces tendances opposées semblent ainsi se neutraliser, la proportion de fumeurs/ses, indépendamment du niveau de consommation, n'ayant que faiblement diminué entre 1992 et 2012 (1992: 30.1%, 2012: 28.2%).

Niveau de consommation de tabac chez les jeunes

Deux sources de données sont à disposition concernant le niveau de consommation de tabac chez les jeunes: les données de CoRolAR depuis 2011 pour les 15-19 ans (ainsi que celles de 2012, 2014 et 2016 pour les 15-25 ans), et celles du TMS entre 2001 et 2010 pour les 14-19 ans.

La consommation journalière moyenne des fumeurs/ses quotidiens/nes de 15-19 ans était de 10.7 cigarettes en 2016; elle était donc légèrement inférieure à la consommation moyenne des fumeurs/ses quotidiens/nes des autres groupes d'âge (Tableau).

Parmi les 15-25 ans, le nombre de cigarettes fumées par jour par les fumeurs/ses quotidiens/nes s'élevait à 13.3 unités (Figure; Kuendig et al., 2017). Les hommes de ce sous-groupe d'âge rapportaient un nombre de cigarettes fumées plus élevé que les femmes (15.5 vs 9.9) et le nombre d'unités fumées le plus élevé était observé chez les 24-25 ans (15.1).

Une baisse plus ou moins régulière de la moyenne de consommation de cigarettes des 14-19 ans a toutefois été enregistrée par le TMS entre 2001 et 2010 (voir tableau ci-dessous: TMS et CoRolAR - Evolution de la consommation journalière moyenne de cigarettes parmi les jeunes de 14/15 à 19 ans (2001-2016)), ce tant chez les fumeurs/ses quotidiens/nes que chez les fumeurs/ses occasionnels/les. Pour ces derniers la baisse est en lien avec un changement de fréquence de consommation (légère diminution de la part de fumeurs/ses consommant plusieurs fois par semaine, et augmentation sensible de la part personnes fumant moins d'une fois par semaine entre 2001/02 et 2009/10; Figure); si la tendance observée au travers du TMS entre 2001 et 2010 n'apparaissait pas avoir perduré sur la base des données CoRolAR 2011-2013, le nombre moyen de cigarettes consommées est en baisse depuis 2014 (10.2 en 2014, contre 11.6 en 2013).

TMS et CoRolAR - Evolution de la consommation journalière moyenne de cigarettes parmi les jeunes de 14/15 à 19 ans* (2001-2016)

Fumeurs/ses
quotidiens/nesoccasionnels/les
Consommation journalière
moyenne de cigarettes
TMS 2001/0212.02.0
TMS 2004/0511.51.6
TMS 2006/0711.81.8
TMS 2009/1011.11.5
CoRolAR 201111.6- **
CoRolAR 201211.4- **
CoRolAR 201311.6- **
CoRolAR 201410.2- **
CoRolAR 201510.4- **
CoRolAR 201610.7- **
Notes:* TMS: Personnes âgées de 14 à 19 ans, fumant des cigarettes et ayant consommé plus de 100 cigarettes au cours de leur vie; CoRolAR: Personnes âgées de 15 à 19 ans, fumant des cigarettes et ayant consommé plus de 100 cigarettes au cours de leur vie; Données cumulées pour deux années d'enquête dans le cadre du TMS.
** Nombre moyen non reporté en raison du trop faible nombre de répondants par année d'enquête.
Source:Radtke, Keller et al. (2008), p. 25; Radtke, Keller et al. (2011), p. 24; Keller, Krebs et al. (2006), p. 4; Keller (2003), p. 3; Gmel, Kuendig et al. (2017)
top

 

www.substitution.ch